Gorges du VerdonAccueilContactLiens
Hébergement de vacances dans le Var

Consultez notre liste d'hôtels dans le Var, mais aussi les gîtes, chambres d'hôtes et campings.

Guide touristique de la Provence

Le guide touristique de la Provence, complet et attrayant.

Renseignements utiles

Conseil général du Var
390 avenue des Lices - BP 1303
83076 Toulon cedex
TEL : 04 94 18 60 60
SITE INTERNET : http://www.var.fr

Brève histoire de la Provence

Notre actuelle Provence correspond à cette partie de la Gaule narbonnaise que les Romains baptiseront « Provincia », au 1er siècle avant Jésus-christ. Ce sont eux qui entreprendront la construction de la « Via Domitia » qui se révèlera l’atout majeur de cette région en y permettant un développement rapide des échanges, et donc du commerce. Les villes créées lors d’une précédente occupation grecque (-600 avant J-C), dont Massilia (Marseille – fondée par les Phocéens), bénéficient rapidement de ce progrès.

Au Moyen Age, la Provence (Prouvènço / Provença en provençal) deviendra un marquisat, puis un comté et enfin un royaume, dont les délimitations recouvrent à peu près à notre région PACA actuelle.

En 843, le traité de Verdun concèdera la Provence à Lothaire Ier.
Son fils Charles de Provence en fera le royaume de Provence-Viennois ou de Bourgogne cisjurane en 855. Boson V de Provence, beau-frère de Charles le Chauve, se fera proclamer roi du deuxième royaume de Provence en 879. Son fils confiera par la suite le gouvernement de la Provence à Hugues d'Arles, qui le donna a son tour en 934 à Rodolphe II, roi de Bourgogne transjurane. Le nouvel ensemble sera le deuxième royaume de Bourgogne-Provence aussi appelé Royaume d'Arles. Il subsistera jusqu'en 1032.

En 1037, Emma, marquise de Provence épouse Guillaume III Taillefer, comte de Toulouse. Après un conflit entre les maions de Toulouse et de Barcelone, un traité établi en 1125 entre Raymond-Bérenger et Alphonse-Jourdain de Toulouse divisera le comté entre un marquisat au nord de la Durance, donné aux Toulouse, et le comté au sud, donné aux Barcelone.

Accumulant les titres royaux (Naples-Sicile, Jérusalem, Chypre, Acre, Thessalonique, etc.), les comtes se font appeler roi, dont le célèbre roi René, de la seconde maison capétienne d'Anjou.
En 1498, le roi de France Louis XI annexera la Provence pour la rattacher au domaine royal.

15 août 1944 : Une date de l’histoire contemporaine à ne pas oublier . Cette date sera en effet choisie par les Alliés pour un débarquement dans le sud de la France. Il aura lieu entre Toulon et Cannes. Ce sera l’opération Dragoon.
Originellement dénommée Anvil (enclume), l’opération sera rebaptisée Dragoon par Winston Churchill qui s’opposait à ce débarquement. Il aurait en effet préféré développer une attaque en Europe centrale, afin d’atteindre Berlin au plus vite.
Radio-Londres annoncera l’opération aux forces de la Résistance avec ce message : « Le chef est affamé. »

Division administrative de la Provence

Les départements issus de l'ancien royaume et ancienne province royale française furent inclus dans la région administrative de Provence-Alpes-Côte d'Azur qui recouvre les départements des Alpes-de-Haute-Provence (04), des Hautes-Alpes (05), des Alpes-Maritimes (06), des Bouches-du-Rhône (13), du Var (83) et du Vaucluse (84).
Culturellement et historiquement, on peut aussi considérer que la partie sud des départements de l'Ardèche (07) et de la Drôme (26), ainsi que la partie est du Gard (30) sont provençaux.

La langue Provençale

La langue de la Provence est la langue d'Oc (aussi appelée langue occitane), rameau oriental du sud-occitan qui comprend également le languedocien.
Le provençal et le niçois sont les variantes locales de cette langue d'Oc. Parlée par près de 500 000 personnes et comprise par plusieurs millions, la langue d'Oc en Provence vit actuellement un renouveau.
En 2003, le Conseil régional a voté une motion qui affirme que la langue occitane est la langue régionale de Provence. Jusqu'au XIXe siècle, le terme provençal, associé aux troubadours, désignait l'ensemble de la langue d'Oc.
En 1854, autour de Frédéric Mistral se forme le Félibrige, association littéraire qui se donne pour objectif la renaissance nationale du Midi par la littérature et particulièrement la poésie.
En 1904, F. Mistral obtient le Prix Nobel de Littérature pour l'ensemble de son œuvre littéraire et philologique. L'IEO et le Felibrige assurent aujourd'hui l'essentiel du travail de récupération linguistique, en Provence comme dans l'ensemble de l'Occitanie.

 

Source : Wikipédia